Des caillots sanguins dans les poumons peuvent-ils provoquer l'HTP?

 

Oui, des caillots sanguins dans les poumons (une affection également appelée embolie pulmonaire) peuvent provoquer l'HTP ou contribuer à son apparition chez de nombreux patients.

Chez certains patients, l'embolie pulmonaire est la cause directe de l'HTP. On dit de ces patients qu'ils sont atteints d'une HTP du groupe IV selon la classification de l'OMS ou d'hypertension pulmonaire thrombo-embolique chronique.

  • Le risque d'HTP après une embolie pulmonaire est très peu élevé. Chez la plupart des patients victimes d'une embolie pulmonaire, l'organisme est capable de détruire le caillot, ne laissant aucune trace d'HTP
  • Cependant, chez un petit nombre de patients (jusqu'à 4 %), la maladie apparaîtra dans les deux années suivant l'embolie pulmonaire. Le risque est plus élevé chez les patients ayant connu plusieurs épisodes d'embolie pulmonaire
  • Les patients victimes d'une embolie pulmonaire et présentant une HTP sont exposés à un plus grand risque de mortalité

Chez de nombreux autres patients atteints d'HTP, les caillots sanguins dans les poumons ne sont pas la cause de la maladie. Toutefois, même chez ces patients, l'HTP endommage les cellules qui tapissent les parois internes des artères pulmonaires (également appelées cellules endothéliales). Les lésions causées aux cellules endothéliales peuvent entraîner la formation de caillots sanguins (également appelée thrombose) dans les artères pulmonaires.

  • Cette thrombose rétrécit les artères pulmonaires
  • Cette thrombose peut augmenter davantage la pression sanguine dans les artères pulmonaires (pression artérielle pulmonaire)

Cette thrombose peut aggraver l'HTP avec le temps

Caillots sanguins dans les artères pulmonaires