Mon HTP est-elle occasionnée par des caillots sanguins dans mes poumons?






La présence de caillots sanguins multiples ou récurrents dans les poumons (également appelée embolie pulmonaire) est une cause fréquente d'HTP. La présence possible de caillots sanguins dans les poumons peut être déterminée par des tests particuliers :

(1) La scintigraphie de ventilation-perfusion. En fait, deux scintigraphies sont effectuées : une scintigraphie de ventilation et une scintigraphie de perfusion, puis elles sont comparées l'une avec l'autre.

  • Cette radiographie nucléaire nécessite une petite quantité de produits chimiques radioactifs (également appelés marqueurs radioactifs) pour étudier le débit sanguin (également appelé perfusion) et le débit d'air (également appelé ventilation) dans vos poumons. Vous respirez un marqueur radioactif, et un autre est injecté dans une veine de votre bras. Tout de suite après, une caméra à scintillation spéciale (ou gamma-caméra) photographie le débit sanguin et le débit d'air dans vos poumons
  • La scintigraphie ventilation-perfusion ne cause aucun effet secondaire ni complication. Il existe un faible risque d'exposition aux radiations, mais seulement de petites quantités de marqueurs radioactifs sont utilisées
  • Des caillots sanguins sont habituellement observés lorsque qu'il y a un débit sanguin anormal (également appelé anomalie de la perfusion) en présence d'un débit d'air normal (également appelé ventilation normale)

(2) L'angiographie par tomodensitométrie (spirale ou hélicoïdale)

  • Il s'agit d'un type de tomodensitométrie qui nécessite l'injection d'un colorant visible à la radiographie (également appelé colorant à base d'iode) dans une veine pour permettre de mieux voir les vaisseaux sanguins
  • Les risques associés à l'angiographie par tomodensitométrie comprennent l'exposition aux radiations émises par les rayons X et une possible réaction allergique à l'iode
  • L'angiographie par tomodensitométrie est utilisée pour déceler la présence de caillots sanguins dans les artères pulmonaires (également appelée embolie pulmonaire) pouvant causer l'HTP chez certains patients

(3) L'angiographie pulmonaire

  • Il s'agit d'un test invasif qui nécessite un cathétérisme artériel pulmonaire ainsi que l'injection d'un colorant visible à la radiographie (également appelé colorant à base d'iode) directement dans chacune des artères pulmonaires gauche et droite, afin de voir les caillots sanguins
  • Les risques associés à l'angiographie pulmonaire sont similaires à ceux associés au cathétérisme artériel pulmonaire, et ils comprennent également le risque de réaction allergique a l'iode
  • L'angiographie pulmonaire révèle directement la présence de caillots sanguins dans les artères pulmonaires (également appelée embolie pulmonaire) ainsi que les lésions chroniques qu'ils y ont causés

Caillots sanguins dans les artères pulmonaires

Scintigraphie de perfusion-ventilation (V/Q)

Tomodensitométrie 

Cathétérisme du cœur 

Angiographie pulmonaire